Tout savoir sur la motorisation de portail

Publié par Gilles Boucher le

Motoriser le portail assure un grand nombre d’avantages à ses utilisateurs autant en termes de sécurité que de confort d’utilisation. Qu’il s’agisse de portail battant ou coulissant, la motorisation permet d’entrer et de sortir de la propriété sans devoir descendre de la voiture. Et la bonne nouvelle c’est que de nombreuses solutions sont disponibles pour motoriser votre portail.

Les systèmes de motorisation d’un portail battant

Si votre portail est battant, on recense quatre solutions de motorisation dont le choix dépend de la configuration de votre terrain et du poids du portail. Il y a la motorisation à roues, celle à vérins, de type enterré et celle à bras articulés. Le mécanisme à bras est composé de deux moteurs installés de part et d’autre sur le portail. Ces moteurs sont reliés aux vantaux par le biais de bras mécaniques. C’est la solution la plus répandue grâce à sa facilité de fonctionnement et son prix abordable. Concernant le mécanisme à roues, il consiste à mettre en place des roues électriques au bout des vantaux pour fermer et ouvrir le portail. Il s’apprécie pour sa légèreté et son côté économique. Cette solution est vivement conseillée sur les terrains irréguliers puisque les roues pourront passer sans risque de blocage. Quant au mécanisme à vérins, il est à privilégier sur les portails lourds notamment en fer forgé ou en bois massif. Pour cause, il combine discrétion, puissance et performance. Il est particulièrement efficace pour manœuvrer des vantaux imposants et lourds. Pour ce qui est du mécanisme enterré, il représente la solution la plus onéreuse. Toutefois, il peut se dissimuler dans la maçonnerie ou sous terre. Il peut tout aussi bien convenir aux portails lourds que ceux légers. Non seulement c’est un mécanisme durable, mais aussi très esthétique.

Les solutions pour motoriser un portail coulissant

Pour automatiser l’ouverture et la fermeture d’un portail coulissant, vous avez le choix entre le système de crémaillère et le système de motorisations sur rail au sol. La solution d’automatisation par système de crémaillère repose sur un principe très simple. Elle se traduit par la mise en place d’une crémaillère sur l’intérieur du portail. Puis, le moteur fera coulisser cette crémaillère pour fermer le vantail. Elle est recommandée pour les portails autoportants qui se distinguent pour leur légèreté, réalisés souvent en PVC et en alu. Quant à la motorisation avec rail, elle est particulièrement adaptée aux portails volumineux et lourds. La présence de rails offre une stabilité au portail tout en évitant que celui-ci ne se déforme. Le seul petit bémol c’est que la pose de ce type de système requiert de lourds travaux de maçonnerie.

Par ailleurs, sachez que la motorisation d’un portail nécessite l’usage d’accessoires comme d’une télécommande et d’une batterie de secours. La télécommande est l’accessoire qui permet de commander à distance l’ouverture et la fermeture des vantaux. Pour ce qui est de la batterie de secours, elle permet au portail de s’ouvrir et se fermer même en cas de coupure de courant. Si vous voulez motoriser votre portail, découvrez une large gamme de kits de motorisation sur https://www.labelhabitation.com/automatisme/motorisation/motorisation-portail.html

Catégories : Portail